Quand je serai grande, j’habiterai à Die

« Faut que je vous avoue quelque chose. Quand je serai grande, j’habiterai à Die. Parce qu’on y mange bio et local, parce que la culture fleurit à tous les coins de rue, parce qu’on y invente un autre monde au marché et au café. Quand je serai grande, j’habiterai au Para-Die. Le ciel y est bleu et sent bon la lavande. Vous viendrez avec moi ? » … allez c’est parti pour une nouvelle lettre de la Ruche qui dit Oui!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s